L'entretien de recrutement

L'entretien de recrutement d'un cadre dirigeant ne s'improvise pas ! Voici quelques conseils qui vous aideront à préparer efficacement votre entretien.

Pour convaincre, l'entretien doit être bien structuré et efficace. Idéalement, le cadre dirigeant devrait transformer ce qui est appelé « entretien de recrutement » en une réunion de travail opérationnelle. En effet, la mise en situation de part et d'autre permet de juger et de jauger son interlocuteur dans un contexte réel et opérationnel, celui dans lequel vous serez lorsque vous collaborerez ensemble.


Se préparer et conduire un entretien d'embauche

A ce stade, vous avez connaissance de la définition de poste exacte et vous avez évidemment des renseignements sur l'entreprise pour laquelle vous postulez. Posez-vous la bonne question : "Pour quelles raisons essentielles le recruteur serait-il tenté de m'embaucher moi et pas un autre ?"

Les réponses ne doivent pas être généralistes ou standards : il faut trouver des ingrédients essentiels et attractifs et alimenter le discours par des faits concrets. Vous devez être, aux yeux du recruteur, un talent unique dans son domaine. C'est un gros travail sur soi à réaliser, travail indispensable car il permettra de rendre le débat intéressant, d'avoir un vrai discours attrayant, de laisser une bonne image : ainsi, vous (candidat) et lui (recruteur) aurez passé un bon moment.

Pour cela, vous devez à tout prix éviter la question qui n'a aucun intérêt : quel est votre parcours ? Le Profil que vous avez remis avant votre rencontre a permis au recruteur de sélectionner votre dossier grâce à votre parcours, inutile donc de perdre votre temps à exprimer tout haut ce qu'à priori le recruteur a déjà lu tout bas. L'intérêt d'une rencontre est justement de découvrir tout ce que nous ne pouvons pas lire sur un Profil : c'est l'objet essentiel de ce rendez-vous.
L'entretien sert à discuter de tout ce qui n'apparaît pas dans le curriculum vitae.


Ce qu'on ne voit pas sur un Profil

Comportement, personnalité, réactivité, capacité d'adaptation, de réaction, d'empathie, niveau de stress, d'énergie, facilité d'élocution, de compréhension, d'écoute, facteurs de motivation et de démotivation ... Tout ceci n'est pas exprimé sur un Profil et certainement pas sur une lettre d'accompagnement.

Hormis ces critères subjectifs, se pose également la question de la photo. Doit-on ou pas mettre sa photo sur son Profil ? Ceci reste au choix du candidat, toutefois, n'oubliez pas que vous êtes une vraie compétence et c'est cette compétence que le décisionnaire va acheter. Si ce décisionnaire achète ou élimine une compétence " une valeur, un produit " sur une photo ou d'après un cursus sur un papier, il n'est pas bon de rencontrer et encore moins d'entrer dans cette entreprise, c'est à coup sûr un échec à terme.


Pour quelles bonnes raisons déciderait-il de m'embaucher ?

Le fait d'avoir un diplôme d'une école de renommée assorti d'une excellente expérience ne suffit pas. Travailler à la concurrence n'est pas non plus un critère d'excellence. En revanche le recruteur, actionnaire ou non de son entreprise, va comprendre rapidement à travers vos propos s'il doit vous embaucher, quel en sera l'intérêt pour lui-même et/ou pour son entreprise.

Il va juger si le fait de vous intégrer va être bénéfique pour lui. C'est là le point essentiel de votre discours pour le convaincre durant cette rencontre. Une fois ceci acquis, les autres éléments sont annexes, certes importants mais ne suffisent pas pour remporter la décision. Il est utile d'argumenter dans ce sens et cette préparation se réalise avec des experts qui ont la connaissance parfaite du poste et de l'entreprise. Idéalement, se faire accompagner par un consultant RH qui saura vous conseiller vous permettra d'appréhender votre entretien de manière plus professionnelle et donc avec des perspectives de réussite plus importante.


Préparer un discours business attractif et convaincant

Le recruteur a envie d'entendre comment le candidat va s'intégrer dans sa stratégie et son développement, comment ce même candidat va lui permettre de réussir son challenge, ses objectifs, sa cadence de production, la maîtrise des coûts ou des achats, bref ... réussir l'ensemble de ses (au recruteur) objectifs. Tout manager que vous avez en face de vous a des comptes à rendre à son directeur, son président, ses actionnaires ou son banquier. Il est condamné à réussir. Prouvez-lui qu'avec vous il va réussir.
Mettez-vous en position de collaborateur dans son équipe.


Intéresser votre interlocuteur

Cela vous permettra de vous distinguer des autres candidats concurrents. Dîtes-vous bien que les trois ou quatre candidats en "short list" dont vous faites parti, sont, à priori, tous excellents, validés et motivés pour le même poste. Alors il va falloir créer la différence.

Si :

  • Vous avez gagné la maîtrise de l'entretien.
  • Vous avez réussi à vous mettre et à mettre le recruteur en situation opérationnelle.
  • Vous avez créé une situation comportementale équitable.
  • Vous avez réussi à le convaincre.
  • Vous avez prouvé votre compétence.

Alors :

  • Il vous a jugé en situation réelle.
  • Il vous a déjà considéré comme un collaborateur dans son équipe.
  • Il a passé un excellent moment, le feeling est bon.
  • Il a besoin de vous pour réussir.

Finalement, vous allez être positionné en tête du peloton que vous soyez passé le dernier ou le premier cela n'a aucune incidence : vous aurez gagné votre entretien.

Bénéficier des prestations en Gestion de Carrière d'ExeKutive.biz