Entreprise 2.0, Manager libéré !
La précédente newsletter évoquait l'entreprise 2.0, son mode de fonctionnement, ses particularités et ses leviers de performance. Nous avions noté que l'Homme par son implication et ses interventions y jouait un rôle essentiel. Nous avions aussi effleuré le rôle du Manager dans ces structures novatrices.

L'idée centrale reposant sur le fait que le dirigeant d'aujourd'hui doit adapter son approche managériale au nouveau modèle organisationnel qui se dessine depuis maintenant quelques années. Notre monde est en pleine mutation, celui demain sera évidemment connecté, surement rapide et peut-être incontrôlable. L'entreprise moderne, si elle ne veut pas péricliter, doit intégrer les paradigmes de son environnement pour en faire son mode de fonctionnement.

En effet, en temps de crise, et c'est actuellement le cas, le modèle de l'entreprise « ultra hiérarchisée » utilisant un management essentiellement descendant et pyramidal montre ses limites parce qu'il freine l'innovation et l'implication, qu'il ne fait pas appel à l'intelligence collective et, ce faisant, entretient l'immobilisme. C'est avec ce modèle hérité finalement de l'ère industrielle que le manager d'aujourd'hui doit rompre.

Il doit en effet absolument appréhender ses équipes non plus comme une simple force de travail et de production mais bien comme une force proactive, capable d'innovation, créatrice d'idée et de valeur. Une force qui managée par la confiance et la responsabilisation sera mise au service de l'entreprise et de sa réussite. Le manager libéré C'est en 2009 que l'expression « entreprise libérée » a été popularisée par Isaac Getz, professeur à l'ESCP Europe.

L'entreprise libérée est une organisation dans laquelle les salariés seraient libérés de la hiérarchie et du contrôle : moins de procédures et de règles imposées, plus d'esprit d'initiative et d'engagement. Face à ce modèle particulièrement novateur, le manager doit intégrer certains fondamentaux pour lui-même se libérer et libérer ses équipes de comportements finalement contraignants peu compatibles avec l'innovation, le développement, la performance, et la création.

Le manager libéré accompagne ses équipes par l'écoute !
Le manager libéré a confiance en les potentialité et compétences de ses équipes ! Le manager libéré manage en déléguant ! Le manager libéré entretient l'esprit d'innovation ! Le manager libéré facilite l'interactivité au sein de son organisation !

Pour conclure et à en croire de nombreux rapports, il existerait finalement trois typologies d'entreprise dans lesquelles chacun, manager ou salarié peut se reconnaître : Les entreprises (43%) qui continuent à utiliser le modèle traditionnel : un management pyramidal et directif sans possibilité de remise en question et d'intéractivité. Les entreprises (56%) qui ont intégré la discussion et la transversalité dans leur système de management. Les entreprises type Google (3%) réellement libérées sans contraintes managériales et où chacun est responsable de ses actes.

Philippe Montant
Directeur Général de ReKrute
Retour page précédente Retour page précédente