Ne rejetez pas vos émotions !
Les ressentis non exprimés nuisent à la qualité des relations professionnelles et peuvent provoquer des dégâts. Il est donc important d'écouter ses émotions et d'apprendre à les réguler pour éviter les tensions. Autorisez-vous à être humain L'entreprise n'est pas un lieu où l'on a l'habitude de s'épancher sur ses émotions. Au contraire, on a tendance à penser qu'exprimer son ressenti au sein de son activité professionnelle est un signe de faiblesse ou de défaillance. Un manager avouera rarement qu'il est affecté par les réactions de son équipe ou par une situation. Pourtant ressentir des émotions bonnes ou mauvaises est un signe d'humanité ! C'est une preuve que l'on est vivant !

Dans le cadre professionnel, les émotions agissent de façon souterraine et si on ne les dédaignait pas, on éviterait beaucoup de frustrations et beaucoup de situations simples ne dégénèreraient plus en conflits. Osez affronter vos émotions Prenons l'exemple d'un manager qui vient d'être promu chef d'une équipe dont il était collaborateur. Il est partagé entre une attitude « copain copain » et une posture de chef autoritaire. Il a du mal à trouver sa place. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il a peur de ne pas être perçu comme un chef et de perdre l'estime de ses ex-collègues. Alors, il évitera de prendre la parole pour imposer des décisions et n'interviendra jamais quand deux membres de son équipe seront en conflit…

De cette manière, il déclenchera lui-même ce qu'il redoute : l'équipe pensera qu'il n'est pas légitime pour ce nouveau statut. Au contraire, en faisant face aux émotions qui le tenaillent (la peur, le doute, l'angoisse), il pourra les affronter. Pour véritablement asseoir sa légitimité, le manager nouvellement promu doit d'emblée poser un cadre en expliquant à ses collaborateurs la nouvelle donne et ce qu'il attend d'eux. En cadrant les choses dès le départ et en affrontant ses craintes de ne pas être respecté, il s'imposera au contraire et gagnera l'estime de ses ex collaborateurs. Autorisez vos équipes à être humains Évidemment, la qualité des relations professionnelles se répercute sur l'implication des salariés. Un collaborateur contrarié ou en mal de reconnaissance peut développer un comportement agressif ou une opposition passive. Il prétextera un manque de temps pour ne pas effectuer telle ou telle tâche, ne réagira pas aux directives….

Plutôt que de le sanctionner pour tel ou tel comportement sous peine d'accentuer le problème, il est plus judicieux de prendre le temps de l'écouter et de comprendre d'où proviennent ces réactions excessives. Non seulement cela permettra au manager de redresser la barre mais aussi de comprendre que pour motiver ses troupes, il faut leur manifester des signes de reconnaissance. Prêter plus d'attention aux émotions est facteur de bien-être au travail…. Exprimer son ressenti avec justesse et sans agressivité permet déjà de rendre les relations professionnelles plus cordiales. Les émotions fonctionnent comme un lion intérieur. Si on ne les laisse pas sortir régulièrement, elles peuvent se déchaîner brusquement !

Se taire, c'est laisser les tensions s'installer à coup sûr et augmenter les dérapages violents.
Ce qui ne veut pas dire qu'on doit devenir « ami ami » avec tout le monde loin de là mais il ne faut pas non plus tout encaisser sous peine de perdre en efficacité. …..et d'une meilleure efficacité En effet, une meilleure prise en compte des émotions au travail permettrait de gagner en efficacité. 30 % de l'improductivité est liée à une mauvaise gestion des émotions. Il s'agit de temps perdu dans les gestions de conflits, des rumeurs, du changement ou alors à cause de l'absentéisme ou d'accidents liés au stress… A contrario, se libérer de ses émotions en les exprimant permet ensuite de réengager son énergie et du coup d'être beaucoup plus efficace ! Évidemment on ne doit pas exprimer ses émotions n'importe où n'importe comment, il faut savoir les gérer et les contrôler. Apprendre à les apprivoiser permet non seulement d'enrichir son leadership, de mieux manager mais aussi de décider plus rapidement et de communiquer avec plus d'authenticité…. C'est ça l'intelligence émotionnelle dont doivent faire preuve tous bons managers !

Philippe Montant
Directeur Général ExeKutive.biz
Retour page précédente Retour page précédente