Consensus et leadership font-ils bon ménage ?
 Margaret Thatcher, ancien Premier Ministre britannique, appelée plus communément la dame de fer, a dit un jour que « le consensus était l'absence de leadership ». Les chefs d'entreprise qui recherchent activement le consensus perdent beaucoup trop de temps en analyses inutiles et tombent dans le piège des collaborateurs « malins » pour qui repousser le consensus retardera l'inévitable et freinera une décision qui dessert leurs intérêts personnels ou ceux de leur business unit. Alors comment y remédier ? En développant sa confiance en soi Un bon leader doit se sentir assez sûr de lui pour mener le débat, tout en étant prêt à agir sans consensus, pour ne pas ralentir la prise de décision importante pour la compétitivité. Être capable, que l'on dirige une petite équipe ou une grande entreprise, d'agir et d'assumer ses responsabilités sans avoir atteint le consensus.

C'est ça le leadership ! En dirigeant et non pas en « administrant » ses équipes Il y a un moment où il faut clore le débat, prendre une décision et où le manager doit diriger son équipe ou son entreprise vers un objectif commun. Cette façon d'agir fait toute la différence entre diriger son groupe, son équipe ou son entreprise et se contenter de l'administrer, ce qui est aisé quand il n'y a pas d'obstacle. En assumant les conséquences de ses décisions En cela, la difficulté du rôle de leader prend tout son sens. Un bon dirigeant doit être capable de prendre les décisions qu'il estime bonnes pour son entreprise et d'en assumer toutes les conséquences si celles-ci ne font pas l'unanimité. Il est bien évident que la recherche d'un consensus doit être préconisée mais elle ne doit pas devenir la priorité.

Le consensus doit être plus considéré comme un résultat et le leadership en entreprise est plus une question de confiance et de bons résultats qu'une question de popularité. Lorsque vous essayez de parvenir à un consensus en équipe, soyez toujours à l'écoute des opinions de chacun mais ne laissez pas les motivations personnelles nuire à l'intérêt de l'entreprise. En tant que leader, ayez la confiance nécessaire pour agir sans consensus s'il le faut et tenez-vous prêt à assumer les conséquences de vos décisions.

Philippe Montant 
Directeur Général ExeKutive.biz
Retour page précédente Retour page précédente