Cinq principes pour développer votre charisme
Développer son charisme est devenu aujourd'hui l'atout n°1 des managers. Après les médias, le show-business et la politique, le monde de l'entreprise découvre elle aussi les vertus du charisme. Certes, il y a une part de mystère, voire de divin, dans le charisme qui, dans sa définition basique, est une forme de prestige liée à la personnalité, un caractère ascendant naturel. Toutefois, le charisme n'est pas qu'un comportement définitivement inné. Cet art diront certains, cette pratique diront d'autres, peut s'apprendre et se développer à partir de techniques précises, qui, appliquées dans l'univers professionnel, vous permettront de progresser et de développer votre leadership.

Voici cinq grands conseils qui vous aideront à développer votre charisme. Proposez un projet En tant que manager, on attend de vous que vous fédériez vos équipes et que vous ayez du leadership. Pour cela, avoir du charisme s'impose. L'essentiel du charisme, c'est de savoir donner du sens, dans la double acceptation du terme : la direction et le contenu. Pour cela, il faut avoir une vision, un projet dans lequel on veut s'inscrire avec son équipe. Ce projet doit s'accorder avec la stratégie de votre entreprise mais aussi être cohérent avec votre propre personnalité. Avant de vous lancer, prenez donc le temps de réfléchir à votre vision de l'avenir et à celle de l'entreprise, puis écrivez-là clairement pour élaborer votre projet.

Apprenez à l'exprimer Il faut savoir formaliser son projet et le communiquer aussi bien en face à face que devant un public nombreux. Or, en général, les managers ne savent pas bien passer d'un discours intellectuel rédigé à un discours émotionnel. Il faut donc appendre à travailler cette dimension émotionnelle : manifester son implication personnelle, savoir sourire, parler avec ses mains, s'exprimer clairement… Lorsqu'on dit qu'il faut savoir maîtriser ses émotions, cela ne signifie pas les contenir et les empêcher. Il s'agit de savoir les utiliser.

Pas question donc de chercher à adopter telle ou telle attitude dans le but d'atteindre tel ou tel résultat. La complexité du langage du corps rend presque impossible cette entreprise. Il faut pratiquer une sorte de lâcher prise, savoir être naturel et cohérent. Regardez autour de vous Pour évaluer son potentiel de charisme, il est toujours enrichissant de regarder comment on se comporte dans l'intimité. Les questions à se poser sont simples : suis-je un leader charismatique avec mes amis ? Avec mes enfants ? Si oui, vous pouvez alors chercher à transposer dans l'univers professionnel certaines attitudes que vous adoptez sans difficulté dans le cadre privé. De même, vous pouvez vous appuyer sur des modèles ou des contre-modèles, liés aux valeurs, à l'ambition ou à la technique. Ces modèles peuvent être des hommes politiques, des personnages historiques, des grands patrons...

Bref, il faut savoir être curieux, savoir s'intéresser aux autres. Ceux qui réussissent le mieux ont en général un fond humaniste, ils croient en l'homme et ne considèrent pas les salariés seulement comme une force de travail. Acceptez la perception des autres L'autre grand travail est de réussir à accepter la perception que les autres ont de vous-même. Grâce à des exercices, il est possible d'apprendre à dissocier les événements de l'opinion qu'on en a, et des émotions qu'ils procurent. Soyez donc attentif aux réactions de vos collaborateurs et adaptez votre comportement en conséquence. N'hésitez pas à leur poser des questions, quitte à risquer d'apprendre ce qu'ils pensent vraiment. N'ayez pas peur, non plus, de revenir sur les petits incidents et cherchez à comprendre les réactions. Le charisme se construit également dans la perception que vous pouvez avoir des détails et le niveau d'attention que vous offrez à vos collaborateurs.

Inspirez confiance
Si vous avez une vision claire de l'avenir, que vous savez l'exprimer et que vous vous montrez curieux envers les autres et vous-même, vous aurez acquis une certaine confiance en vous, permettant ainsi de gagner celle des autres. Cela ne signifie pas pour autant que vous devez vous entêter dans des certitudes et nier toute inquiétude. Quelqu'un qui a du charisme sait aussi dire qu'il a des doutes, des incertitudes, des peurs, des envies, des désirs…. Le manager charismatique qui saura aussi être humain en ne s'enfermant pas dans l'image d'un chef qui prend tout sur lui, rassurera, saura s'exposer et aura ainsi une position de force.

Le charisme
à l'heure de la communication, de la rapidité et de l'efficacité professionnelle est donc devenu aujourd'hui une valeur à la mode. Les écoles, les centres de formation, et même les jeux de simulation intègrent cette dimension à tous les étages. Désormais on bûche son niveau de charisme comme l'on potassait autrefois sa maîtrise des statistiques et des nombres premiers. Alors, pourquoi pas vous ?

Philippe Montant
Directeur Général ExeKutive.biz
Retour page précédente Retour page précédente